Les journées mini-hand

Cette pratique de tournois peut être proposée en amont et/ou en complément d’une pratique en association sportive ou bien d’un cycle d’interventions sur l’année scolaire.

Il est tout à fait envisageable de faire du « handball premiers pas" aussi intitulé « Mini-hand » avec des enfants de 7 à 11 ans qui débutent dans l’activité par exemple.

Le « handball premiers pas » est un outil qui a plusieurs utilisations :

  • Créer une dynamique dans une classe.

  • Poser les fondements de la pratique.

  • Afficher une offre de pratique dans un milieu scolaire qui ne soit pas de la recréation ou de la garderie mais une activité éducative pour les enfants et socialisante pour l'environnement.

  • Proposer une activité adaptée aux ressources énergétiques, psychologiques et intellectuelles de l'enfant.

 

La construction physique, psychologique, physiologique et sociale de l’enfant, doit pouvoir s’appuyer sur un contexte scolaire, parental, familial, environnemental qui favorise le lien.

 

La journée de l’enfant, son rythme, ses activités, sa relation avec l’environnement sont autant d’éléments qui vont contribuer à sa construction. Aussi est-il important de porter une attention particulière aux activités qui vont permettre à l’enfant de vivre des instants privilégiés d’échanges et de partage.

 

Le « faire ensemble » est un des éléments qui va permettre une évolution dans la relation de l’enfant et qui va contribuer à sa socialisation.

Pratiquer une activité collective pour l’enfant est l’occasion de :

  • de pouvoir être avec d’autres enfants ;

  • d’être confronté à des règles et des limites.

Quelques chiffres de la saison 2018-2019

  • 14 journées mini-hand copilotées par l’USEP 77 et le CDHB77

  • 3 journées mini-hand pilotées par les clubs de Le Mée, Lagny-Montévrain, Meaux

  • Plus de 4 000 goûters et sacs individuels distribués (grâce à l’appel à projets Handball-Toi)

  • L’ensemble des journées maintenues ont permis de toucher près de 4 700 enfants

Dans la perspective de 2019-2020 et en partant sur le même nombre de journées, le projet mini-hand permet de cibler plus de 5 000 enfants.